Un dossier du CESBIO
 

 

  

MILIEUX NATURELS ET PERENNES > PRAIRES PERMANENTES

Les prairies, en particulier les prairies naturelles et permanentes, réagissent rapidement et fortement aux conditions météorologiques, contrairement aux espèces ligneuses qui ont des réserves importantes et des enracinements profonds.

1/ Analyses des images basse résolution (MODIS). Région Midi-Pyrénées. (Classe Corine Land Cover : 231 'prairies')

La classe 'prairies' est présente dans toute la région sauf en altitude, elle correspond principalement à des parcelles de prairies permanentes, et inclut parfois des prairies temporaires.

A partir de la figure 1 ci-dessous, réalisée à partir de données MODIS (résolution spatiale 463 mètres) nous constatons que l'année 2011 (en rouge) semble battre des records, même comparé à 2003, en termes de précocité de croissance en avril, de chute de NDVI en mai, et enfin de ré-augmentation du NDVI en juillet.

Figure 1 :NDVI moyen de pixels MODIS purs selon Corine Land Cover, classe 231 ‘Prairies’, sélectionnés sur la région Midi-Pyrénées.

Pour les autres années, on observe des dynamiques NDVI très cohérentes avec les conditions climatiques. Voici quelques exemples.

2/ Analyses des images haute résolution (courbes Formosat et Spot à 8 mètres de résolution). Carré Formosat, au sud-ouest de Toulouse ( Classe ‘prairies permanentes du RPG)

Sur la Figure 2 est représentée le NDVI de 90 parcelles de prairies permanentes de la zone FORMOSAT-2 de KALIDEOS OSR MIPY. Ces parcelles ont été sélectionnées à partir du RPG 2006 à 2010, nous avons donc fait l'hypothèse que ces parcelles étaient déjà en prairies permanentes les 4 années précédentes (2002-2006) et encore en prairies permanentes en 2011.

Figure 2 :NDVI moyen sur 90 parcelles de prairies permanentes (source RPG 2006-2010) pour 146 dates SPOT et FORMOSAT-2 à 8 mètres de résolution.

Les tendances de l'année 2011 sont similaires à celles observées en basse résolution spatiale pour l'ensemble de la région Midi-Pyrénées. (Il sera intéressant d'intégrer les dernières images spot et formosat de juin à septembre 2011 pour vérifier si le redémarrage de croissance des prairies en juillet/août s'observe aussi).

Pour l'ensemble de années, on retrouve les mêmes tendances que celles obtenues en basse résolution pour l'ensemble de la région Midi-Pyrénées, et donc toujours cohérentes avec les conditions météorologiques. Cependant, la zone Formosat n'est pas complètement représentative de toute la région Midi-Pyrénées sur plusieurs aspects :

Contact : jean-francois.dejoux