image
 

Assimilation de données infrarouge thermique dans les modèles de bilan d'énergie : préparation de MISTIGRI

image

Pour toute question ou
commentaire sur cette
mission spatiale, merci
de contacter :
gérard Dedieu au CESBIO

© Copyright 2009 CESBIO, 
Tous droits réservés

Introduction

La végétation joue un rôle majeur dans leur fonctionnement : régulation des échanges d’énergie et de matière  (CO2, H2O…).
Il est aujourd’hui possible de suivre le développement de la végétation (croissance, maturité, sénescence) depuis l’espace à l’aide de capteurs dans le domaine visible.

Cependant, la plante peut souffrir de stress hydrique, ce qui provoque l’élévation de la température de la plante. Ce stress est observable dans le domaine Infra-Rouge-Thermique.


Hélas, les capteurs existants ne permettent pas d’acquérir des données aux mêmes répétitivités et résolutions que les capteurs du domaine visible : le capteur "Moderate-Resolution Imaging Spectroradiometer" (MODIS) fournit des données kilométriques tous les jours entre 0,4 µm à 14,4 µm, tandis que le capteur "Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer" (ASTER) peut acquérir des données hectométriques tous les 16 jours au minimum en mode programmation.

 

  • Un besoin : suivre l’état hydrique des plantes
  • Une technique : suivre l’évolution de la température de surface (Ts) par satellite dans l’IRT.
  • Un constat : aucun outil existant combine haute résolution et haute répétitivité

davantage sur MODIS MODIS

 

 

 

     
  plan du site sitemap webmaster webmaster crédit credit Copyright 2013 CESBIO, Tous droits réservé