Participation à l'Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC)  

 

Le CESBIO participe au projet OPCC, cette participation s'inscrit dans la cadre des projets SudOuest et OSR du CESBIO.

Cet investissement du CESBIO s'inscrit dans la continuité de plusieurs projets :

  • projet FLUXPYR : mise en place d'un réseau d'instrumentations et de compétences scientifiques pour suivre les flux d'eau et de carbone dans les Pyrénées, en montagne et dans les zones irriguées concernées par ces montagnes.
  • projet TOSCA Landsat : mise au point d'algorithme pour traiter des séries dintra-annuelles d'images Landsat sur des régions entières.
  • ANR Mode-Respyr, mené par 3 laboratoires toulousains : les UMR (GEODE, Dynafor, CESBIO) : sur l'évolution historique et les prospectives d'évolution de l'occupation du sol dans les Pyrénées.

Contexte

Les 8 régions transfrontalières des Pyrénées ont décidé de mettre en place un 'Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique' (OPCC). Un premier programme d'actions concertées a été voté en janvier 2012 par la CTP (Communauté de travail des Pyrénées) et sera mis en oeuvre en 2012 et 2013, afin de préparer des phases plus opérationnelles à partir de 2014.

L'enjeu est de mobiliser les connaissances scientifiques et méthodologiquee existantes, pour les valider et les compléter afin de mettre au point des outils fiables et efficaces de renseignements d'indicateurs de comportements des surfaces continentales en lien avec la variabilité climatique et l'évolution des activités humaines dans les Pyrénées.

Pour préparer les missions GMES-Sentinelle (2014 et années suivantes), le CESBIO avec l'école d'ingénieur de Purpan (ESAP), ont mis en avant 3 actions basées sur la télédétection :

  1. Suivi de l'enneigement,
  2. Cartographie de l'occupation du sol.
  3. Anomalies de fonctionnement de la végétation et en particulier des forêts

Suivi de l'enneigement

La neige joue un rôle essentiel dans la dynamique hydrologique actuelle des bassins versants pyrénéens. Ce rôle est actuellement encore trop peu documenté alors même que la neige est peut-être la facette du cycle de l’eau pyrénéen la plus exposée aux changements climatiques.

La dynamique spatio-temporelle du manteau neigeux, à l’interface entre climat et hydrologie, doit être étudiée en temps présent pour pouvoir anticiper les effets du changement climatique sur les ressources en eau dans les prochaines décennies. Seule la télédétection spatiale permet de suivre à haute fréquence la variabilité des surfaces enneigées à depuis une échelle aussi vaste que celle du massif pyrénéen jusqu’à celle du petit bassin versant de haute montagne.

Nous proposons de mettre à profit cette technique pour l'observation et la modélisation de la neige à l'échelle du massif entier (imagerie multi-temporelle à basse résolution) et à l'échelle d'un petit bassin versant pyrénéen dans le Vicdessos (imagerie haute-résolution pour quelques dates lors de la saison de fonte). Des campagnes terrain et d'acquisition d'images hautes résolution seront réalisées au printemps 2012.

 

Dépot du matériel et des chercheurs (2/2012)
© simon gascoin (CESBIO)
Installation de la station de mesure (2/2012)
© simon gascoin (CESBIO)

 

Cartographie de l'occupation du sol

  • Le 1er objectif est de mettre en place des méthodes opérationnelles de cartographie d'occupation du sol sur un grand massif en contexte montagneux, avec des gradients climatiques et de végétation très contrastés de part et d'autre du massif ; il s'agit de préparer ces méthodes pour l'arrivée des missions satellites GMES - Sentinelle2.
  • Le second objectif est de tester la capacité à mettre en évidence des changements d'occupation du sol, en particulier liés à la fermeture des paysages et à l'enfrichement. C'est donc dans un contexte de suivi continu ou diachronique (tous les 5 ou 10 ans par exemple) que se positionne ce travail

Des cartes d'occupation du sol seront réalisées à partir de séries d''images Landsat de 30 mètres de résolution.

Plusieurs images par an sans nuages ont été acquises et corrigées des effets atmosphériques sur l'ensemble des Pyrénées françaises et espagnoles sur les années 2009 et 2010 (Hagolle & al., 2010 ). Des validations seront effectuées à partir de données terrain existantes (atlas paysager, sites Natura 2000 , diagnostic pastoral...). Des comparaisons et validations seront aussi effectuées avec des séries d'images spot à 20 mètres de résolution sur l'Ariège.

 

 


 

Retour au site web du CESBIO