image
 

Rattachement et partenariat du CESBIO

 

 

 


Rattachement

Avec quatre tutelles, le CESBIO bénéficie d'une multiplicité d’interfaces :

  • à l’Université Paul Sabatier, notre rattachement principal est l'UFR "Physique - Chimie - Automatique" (PCA) puis l'UFR "Sciences de la Vie et de la Terre" (SVT) et les Instituts Universitaires de Technologie (IUT),

  • au CNES la direction de la Stratégie et des Programmes (DSP) ainsi que la Sous Direction Charges Utiles Scientifiques et Imagerie (DCT/SI) du Centre de Toulouse,

  • Au CNRS, l’Institut National des Sciences de l'Univers (INSU pour 60%) et l’Institut Ecologie et Environnement (INEE pour 40%) et, bien sur la Délégation Régionale de Midi-Pyrénées.

  • A l’IRD, nous sommes rattachés uniquement au département Environnement et Ressources , mais nous avons des chercheurs dans plusieurs pays et donc sommes en relation avec plusieurs représentants.

image

 

Dans le contexte Toulousain, nous avons bien sur des relations étroites avec les acteurs locaux que ce soit au niveau des laboratoires, des écoles doctorales, des autres établissements d’enseignements, des EPIC et du tissu industriel. Nous travaillons au rapprochement avec les acteurs (utilisateurs comme les gestionnaires de ressources).

Le CESBIO fait également partie de l’Observatoire Midi Pyrénées

 

Partenaires

Le Centre d’Etudes Spatiales de la BIOsphère (CESBIO, UMR 5126 UPS/CNRS/CNES/IRD) et le Centre National d’Etudes et de Recherches sur l’Eau et l’Energie (CNEREE ; Université Cadi Ayyad de Marrakech) ont proposé en 2011 la création d’un Laboratoire Mixte International intitulé « Télédétection et Ressources en Eau en Méditerranée semi-Aride » ( LMI TREMA) sur la thématique générale de la gestion durable de l’eau en Méditerranée.

Le LMI TREMA associe des chercheurs et ingénieurs du Centre d'Etudes Spatiales de la BIOsphère (Toulouse, France), une équipe multi-disciplinaire d'enseigneur-chercheurs de l'Université Cadi Ayyad (Marrakech, Maroc), des ingénieurs de la Direction de la Météorologie Nationale (Casablanca, Maroc) et des ingénieurs du Centre Nationale de l'Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (Rabat, Maroc).

Il se positionne sur 3 volets intimemement liés : la recherche, la formation, et la valorisation pour le développement. La démarche scientifique s’articule autour de la synergie entre la modélisation mathématique, l’observation spatiale et la mesure de terrain.

Le LMI TREMA a mis en place l'Observatoire du Tensift (ORE Tensift). Une demande de labellisation pour cet observatoire TENSIFT a été déposée dans le cadre de l’Appel d’Offre SOERE en 2010.

Cet ORE Tensift constitue une ressource documentaire et scientifique précieuse :
(1) pour une meilleure compréhension du fonctionnement et de l’évolution à long terme des ressources en eau à l’échelle d’un bassin versant typique de la Méditerranée du Sud sous l’effet combiné de forçages anthropique et climatique, et donc un support à l’élaboration de mesures d’adaptation ;
(2) pour le développement et l’évaluation d’outils de gestion destinés aux acteurs locaux.

 

image
     
  plan du site sitemap webmaster webmaster crédit credit Copyright 2013 CESBIO, Tous droits réservé