Premier masque de neige Sentinel-2

=>

Dans le cadre du Centre d'expertise scientifique THEIA "surface enneigée" nous avons développé une méthode simple et robuste pour détecter la neige à haute-resolution à partir des produits de niveau 2A de type Sentinel-2. Ce code a été testé sur des séries SPOT-4 Take-5 et Landsat-8, mais il restait à l'adapter pour qu'il puisse tourner sur de vraies images Sentinel-2 ! C'est chose faite grâce à Manuel Grizonnet, ce qui nous a permis de traiter l'image Sentinel-2A du 06-juillet-2015 sur les Pyrénées. Cette image avait été produite au niveau 2A par Olivier Hagolle avec la chaine MACCS. Le masque de neige est calculé à 20 m de résolution après ré-échantillonnage des bandes vertes et rouges qui sont d'origine à 10 m de résolution alors que la bande MIR est à 20 m. Continuer à lire

The snow cover area of the Canigou mountain in January since 1985

=>

Franck Roux told this sentence in his lecture "Should we be afraid of climate change?" given at the University Paul Sabatier on December 10, 2015 (I quote from memory):
 

"The human being is a very good weather sensor, but it is a poor climate sensor."

 

Since our memory can play tricks on us, satellite images are valuable data. As we have seen in a previous article, the snow cover area in the Pyrenees was rather small in January 2016. We can reconstruct the snow extent across the whole mountain range since 2000 with MODIS or even 1998 with SPOT-VGT. However if you want to zoom in on a specific region, the spatial resolution offered by these sensors quickly becomes insufficient so we must turn to the Landsat archive. Continue reading

Enneigement du Canigou en janvier depuis 1985

=>

Franck Roux a prononcé cette phrase lors de sa conférence "Faut-il avoir peur du changement climatique" donnée à l'Université Paul Sabatier le 10 décembre 2015 (je cite de tête) :
 

"L'être humain est un très bon capteur météorologique, mais il est un piètre capteur climatologique."

 

Puisque notre mémoire peut nous jouer des tours, les archives satellites sont précieuses. Comme nous l'avons vu dans un article précédent, l'enneigement en janvier 2016 était plutôt déficitaire dans les Pyrénées. On peut reconstituer l'enneigement à l'échelle des Pyrénées depuis l'an 2000 avec MODIS voire 1998 avec SPOT-VGT. En revanche si on veut zoomer sur un massif en particulier, la résolution spatiale offerte par ces capteurs devient vite insuffisante et il faut se tourner vers l'archive Landsat. Continuer à lire

Il neige ! Développement d'un produit de surface enneigée à partir des données Sentinel-2 et Landsat-8

=>

 

"L'hiver approche" ― George R.R. Martin, A Game of Thrones

 

En cette période de vacances de Noël, vous vous demandez peut-être s'il y a un peu de neige dans votre coin préféré de ski de rando ? Le suivi de l'enneigement des montagnes est utile, pas seulement pour organiser votre week-end, mais aussi parce que le manteau neigeux est une ressource hydrique primordiale dans de nombreuses régions, comme ici dans le sud-ouest de la France. Continuer à lire

Let it snow! Development of an operational snow cover product from Sentinel-2 and Landsat-8 data

=>

 

"Winter is coming" ― George R.R. Martin, A Game of Thrones

 

As Christmas holidays are approaching you might want to know if there is snow in your favorite spot of ski touring? A good knowledge of the snow cover variability is important - not only to plan your next week-end, but also because the snow is a key water resource in many regions, including here in south west France. Continue reading

Beware of time series!

=> 

Regular readers of this blog are probably convinced that the time series of satellite images are perfectly suited to describe the evolution of the Earth's surface. Space agencies are stepping up efforts to make available products to ease the use of these data. If one sets aside the main author of this blog (note : no need to put aside, he is far behind), it is of course NASA that has most contributed to disseminate advanced remote sensing products such as land surface reflectance or indices describing the vegetation health. These products are convenient to use but can also mask the measurement artifacts that are likely to mislead users like me. Continue reading

Méfiez-vous des séries temporelles

=>

Les lecteurs assidus de ce blog sont sans doute convaincus que les séries temporelles d'images satellites sont des données magnifiques pour décrire l'évolution de la surface terrestre. Les agences spatiales redoublent d'effort pour mettre à disposition des produits issus de ces observations afin de faciliter l'exploitation de ces données. Si on met à part l'auteur principal de ce blog (NDLR, inutile de le mettre à part, il est loin derrière), c'est la NASA qui a le plus contribué à diffuser des produits de télédétection avancés tels que la réflectance de la surface continentale ou des indices décrivant l'état de santé de la végétation. Ces produits sont commodes à utiliser mais ils peuvent aussi masquer des artefacts de mesure qui sont susceptibles de tromper des utilisateurs comme moi. Continuer à lire

Une nouvelle application hydrologique pour les séries temporelles ?

Le débit des rivières naturelles est une donnée de base en hydrologie qui reste pourtant difficile à obtenir dans de nombreuses régions pour des raisons pratiques, politiques, etc.. Dans la revue Proceeding of the National Academy of Sciences, Gleason et Smith (2014) présentent une nouvelle méthode qui permet de calculer les débits d'une rivière seulement à partir d'images satellites à haute-résolution (e.g. Landsat). Continuer à lire