The Delta of the Ebro seen by Venμs

=>

The Delta of Ebro

Delta of the Ebro observed by Venμs on August 18, 2017 (Copyright CNES 2017)

The Ebro (Iberus in Latin) flows into the Mediterranean in Catalonia after a journey of more than 900 km from its source in Cantabria. The current morphology of the Delta results from the significant increase in sediment inputs caused in the 15th century by the intensive deforestation of the river catchment: the conquest of the Americas required the construction of boats. It was at this time that the land emerged over the sea, making the delta this wide plain of which only 10% of the land culminates at more than 2 meters. The construction since 1930 of 187 upstream dams reduces the sediment flow (from 28 Mt / year to about 0.1 Mt / year), which partly explains the erosion currently observed in some parts of the delta.

 

80% of the area of ​​the delta is devoted to crops, mostly rice producing one-third of the country's production. The rest, protected by the Natural Park, consists of lagoons, reed and rush beds,  brackish marshes and sandbanks.

 

The Delta de l'Ebre is included in one of the sites that will be observed by Venμs every two days for two and a half years. It is part of ClimaDat, a long-term climate research network. Different issues will be adressed: land use, phenology, greenhouse gas fluxes (CO2, CH4, N2O), vegetation productivity, role of saline inputs.

 

Complement: the evolution of the Ebro delta from the 4th century:

http://geographyfieldwork.com/EbroEvolution.htm

 

 

Le Delta de l'Ebre vu par Venµs

=>


Delta de l'Ebre

Delta de l'Ebre observé par Venµs le 18 août 2017 (Copyright CNES 2017)

L’Ebre (Iberus en latin) se jette dans la Méditerranée en Catalogne après un parcours de plus de 900 km depuis sa source en Cantabrie. La morphologie actuelle du Delta résulte de l'augmentation significative des apports de sédiments provoquée au XVe siècle par le déboisement intensif du bassin versant du fleuve : la conquête des Amériques nécessitait la construction de bateaux. C'est à cette époque que les terres émergées ont gagné sur la mer, faisant du delta cette large plaine dont seulement 10 % des terres culminent à plus de 2 mètres. La construction depuis 1930 de 187 barrages en amont réduit le flux de sédiments (de 28 Mt/an à 0,1 Mt/an environ), ce qui explique en partie l’érosion actuellement observée dans certaines parties du delta.

 

80 % de la superficie du delta sont consacrés aux cultures, en majorité de la riziculture qui produit le tiers de la production du pays. Le reste, protégé par le Parc naturel, est constitué de lagunes, roselières, jonchères, marais saumâtres et bancs de sable.

 

Le Delta de l’Ebre est inclus dans l’un des sites qui sera observé par Venµs tous les deux jours durant deux ans et demi. Il fait partie du réseau ClimaDat, un réseau de recherche à long terme sur le climat. Différents thèmes seront abordés : occupation du sol, phénologie, flux de gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O), productivité de la végétation, rôle des entrées salines.

 

Complément : l'évolution du delta de l'Ebre depuis le 4ème siècle :

http://geographyfieldwork.com/EbroEvolution.htm

 

 

Les premières images de Venµs

=>

Les vrais produits du nouveau satellite Venµs seront des séries temporelles d'images de la terre (pas la planète Venus), acquises tous les deux jours sur plus de 100 sites. Mais pour obtenir ces séries temporelles, il faut que Venµs soit sur son orbite nominale, qu'il rejoindra courant septembre. Mais nous sommes déjà très heureux de partager avec vous les premières images prises par le satellite, pour vous montrer que la caméra, la mémoire et la transmission marchent comme prévu ! C'est déjà beaucoup, et après les habituels debuggages, vérifications, caractérisations et étalonnages, nous recevrons bientôt nos séries temporelles !

L'une des premières images acquises par Venµs, au dessus de Phoenix (Arizona, USA), sur laquelle on peut observer de nombreuses parcelles agricoles irriguées.

 

 

Mais je ne devrais pas trop en dire, alors que le CNES a publié un communiqué de presse officiel , pour lequel chaque mot a été pesé, discuté et approuvé.

Un grand merci à tous ceux qui, en France et en Israël, ont contribué à cette rapide et heureuse publication !

Venµs first images

=> 

The real products from the new Venµs satellite, will be time series of high resolution images of the Earth (not Venus planet) acquired every second day on more than 100 sites. But to get these time series, Venµs needs to be on its nominal orbit, which will be reached beginning of September. Anyway, we are happy to share the first images taken from the satellite, just to let you know that Venµs camera, memory and downlink work as expected ! It is already a lot, and after the usual debugging, verification, calibration and assessment, we will soon get our time series.

One of Venµs first images acquired above Phoenix (Arizona, USA), with a lot of irrigated fields.

 

 

But I'd better not tell too much, while I can just provide the official press communication from CNES, on which each word was weighted, discussed and approved !

Many thanks to all my French and Israeli colleagues who contributed to this quick and successful achievement.

Venµs is in orbit and in good health

The Venµs satellite was launched very early today from Kourou on a Vega rocket. Venµs has always been late so far, but we now can say that it was at least early once ! The first news from the satellite are excellent, and everything is green. Venµs first images will hopefully be taken this month, and the 3 months commissioning phase will start, before we can declare Venµs operational.

Continue reading

Les sites Venµs / Venµs sites

Here are the sites that will be observed by the long awaited French-Israeli satellite Venµs. Venµs will be launched this summer, and three months after launch, all the sites will be observed each second day from a constant viewing angle with 10m resolution and 12 spectral bands. Combined with Sentinel-2 and Landsat 8, a daily repeatitivity will almost be obtained.

Voici les sites qui seront observés par le satellite Franco-Israelien Venµs, attendu depuis si longtemps. Venµs sera lancé cet été, et 3 mois après le lancement, tous ces sites seront observés tous les deux jours, à 10 m de résolution et avec 12 bandes spectrales. En combinant les données de Venµs avec celles de Landsat 8 et Sentinel-2, nous approcherons même d'une revisite quotidienne.

See full screen

Journée d'information sur la mission Venµs au CESBIO

Le satellite Venµs va être lancé cet été, si, si, vraiment ! Cette mission Franco-Israélienne observera tous les deux jours une centaine de sites pendant 30 mois, pour une résolution de 10m dans 12 bandes spectrales. En combinant ses données avec celles de Sentinel-2, nous pourrons même nous approcher d'une observation quotidienne, avec, entre autres, la possibilité d'étudier de près la phénologie des cultures et des surfaces naturelles.

 

Nous vous convions à une réunion d'information :

Lundi 12 juin (2017), de 10h00 à 17h00, salle de conférence du CESBIO :  13 avenue du Colonel Roche, à Toulouse

Continue reading

La fin de l'exploitation de Formosat-2

=>

C'est avec nostalgie que je vous fais part de la fin d'exploitation du satellite Formosat 2, dont un certain nombre de composants sont tombés en panne récemment, après 12 ans de fonctionnement (8 de plus que prévu).

 

Au moment de son lancement, nous cherchions des données nous permettant de simuler les caractéristiques du satellite VENµS (prévu pour 2008-2009, mais pas encore lancé à ce jour :( ) et du futur "satellite continental GMES" qui allait finir par devenir Sentinel-2.  Il nous fallait des données à haute résolution, acquises fréquemment, et sous des angles de prise de vue constants.

 

A ce moment là, les données LANDSAT étaient payantes, et nous en étions à essayer d'utiliser SPOT en limitant ses prises de vues à +/- <10 degrés du Nadir et à demander des données du satellite Indien OceanSat (situé sur la même orbite que celle prévue pour Venµs), quand nous avons appris le lancement de Formosat-2. Formosat-2 disposait des caractéristiques souhaitées : 8m de résolution, 24 km de champ, un cycle orbital d'un jour, et 4 bandes spectrales, dont le bleu.


Les premières dates de notre première série d'images Formosat-2 au Maroc

Avec l'aide de Gilbert Pauc (avant son départ à la retraite),  le CNES a mis en place un accord avec SPOT Image et l'agence spatiale de Taiwan (NSPO), pour échanger une prestation d'étalonnage contre un accès à des séries temporelles de données. C'est donc le CNES qui a pris en charge l'étalonnage du satellite sur toute sa durée de vie (c'est moi qui ai commencé, je faisais encore de l'étalonnage à ce moment là), et en échange, nous avons bénéficié de quelques séries Formosat-2 gratuites, puis d'un tarif préférentiel (quoique élevé :  1000€/image).

Continue reading

How MACCS estimates Aerosol Optical Depth.

=>

I already explained in this blog  the principles of estimation of the aerosol optical thickness that we use to process the LANDSAT or SPOT5 (Take5) data, and soon Venµs or Sentinel-2 data, within the MACCS method developed at CESBIO, and used at CNES by THEIA. We started writing an article in 2010 to explain the method details and show the validation results, but we only found a sufficiently quiet period this autumn to finish it. The paper has just been published in remote sensing (MDPI), with open access. Enjoy your reading !

 

Hagolle, O.; Huc, M.; Villa Pascual, D.; Dedieu, G. A Multi-Temporal and Multi-Spectral Method to Estimate Aerosol Optical Thickness over Land, for the Atmospheric Correction of FormoSat-2, LandSat, VENμS and Sentinel-2 Images. Remote Sens. 2015, 7, 2668-2691.

From left to right, validation results for Aerosol Optical Thickness (AOT) measures by the multi-temporal method, the multi-spectral method and the combination of both. The combination of both methods allows to measure AOT in a much larger range of cases without degrading accuracy.