THEIA's LANDSAT and SPOT4 (Take5) distribution suspended for a few days

=>

The distribution servers of LANDSAT and SPOT4 (Take5) within THEIA land data center went off-line today for two to three weeks. A new version of the distribution software must be installed. The next days will be used by CNES teams to install the softwares, transfer the databases and obtain the security clearance. When all is completed, we will re-open LANDSAT level 2A product distribution and open SPOT5 (Take5) distribution center and soon start to fill it with nice time series.

Meanwhile, thanks for being patient !

La distribution des données LANDSAT et SPOT4 (Take5) est suspendue pour quelques jours

=>

Les serveurs de distribution de données LANDSAT et SPOT4 (Take5) du centre THEIA ont été arrêtés aujourd'hui, pour deux à trois semaines. Comme je l'écrivais il y a quelques jours, une nouvelle version de l'atelier de distribution va être mise en place. Il faut donc l'installer, migrer toutes les données et obtenir le feu vert de la sécurité. A l'issue de ces travaux, nous pourrons ré-ouvrir l'accès aux données LANDSAT et ouvrir le serveur de données SPOT5 (Take5), et probablement peu après, commencer à le remplir ;-)

En attendant, merci pour votre patience !

Premières images SPOT5 (Take5) de niveau 2

 

 

=>

Comme vous le savez si vous avez suivi ce blog, notre méthode de détection de nuages et de corrections atmosphériques, appelée MACCS, utilise fortement l'information temporelle. Elle fait l'hypothèse qu'au dessus des terres, les réflectances dans le bleu ne changent pas rapidement avec le temps, à quelques exceptions près, en général liées à des interventions humaines, qu'il faut détecter. Grâce à cette stabilité, un accroissement rapide de la réflectance dans le bleu déclenchera le seuil de détection des nuages, alors qu'un changement plus subtil sera interprêté comme une variation de l'épaisseur optique des aérosols. C'est le principe de la méthode MACCS, qui bien sûr est un peu plus compliquée que ça.

 

 

Pour utiliser cette méthode, nous devons traiter des séries temporelles de données, et nous avons besoins de quelques dates pour obtenir une bonne convergence de la méthode. Maintenant que 3 cycles de données sont disponibles, nous avons pu traiter nos premières séries temporelles au Niveau 2A. La chaîne a bien fonctionné du premier coup (si on oublie un fichier 'quelquechose.dat', qu'il a fallu renommer en "QUELQUECHOSE.DAT").

 

 

Lac Balaton en Hongrie

 

Pornic, France

 

Les résultats sont bons (cf les images du Lac Balaton en Hongrie, ou de la région Nantaise en France, ci dessus). Si vous cliquez sur les images du lac Balaton, vous verrez que les très fines traces d'avions sont détectées (et entourées de vert). Leurs ombres sont manquées, mais c'est très difficile de détecter un signal aussi faible. Sur l'image de la région nantaise, le nuage très fin est bien détecté, de même que son ombre, qui n'est pas confondue avec les zones marécageuses, très sombres. La correction atmosphérique semble tout à fait correcte aussi.

 

C'est une bonne nouvelle, nous devrions commencer la production systématique très bientôt !

 

Sur le lac Balaton, le changement de l'état de la végétation en a peine 10 jours est étonnant : sur la première image, la plupart des forêts sont sombres, quasiment sans feuilles, alors que sur la deuxième, les forêts sont aussi brillantes que les prairies qui les entourent. Sur les images de la région de Pornic, vous pouvez repérer deux zones sombres, qui correspondent à des régions marécageuses. Nous devrions bientôt y voir la végétation démarrer au fur et à mesure que l'eau se retire pendant l'été. Les forêts sont bien plus avancées qu'en Hongrie, et montrent la différence entre un climat atlantique et un climat continental.Tout ceci montre que Sentinel-2 devrait être un outil précieux pour suivre la phénologie de la végétation.

 

Les bons observateurs auront aussi remarqué que les emprises des images SPOT5 peuvent se décaler d'une image à l'autre. C'est la principale difficulté que nous ayons rencontrée jusqu'ici, et nous pensons maintenant avoir trouvé une solution pour les images acquises à partir de maintenant.

 

First Level2 products from SPOT5 (Take5)

 

 

=>

As you already know if you have been following this blog, our L2A method for cloud detection and atmospheric correction, named MACCS, makes a large use of multi-temporal information. It assumes that over lands, the surface reflectances in the blue do not change quickly with time, except on some exceptions that have to be detected. Based on this, a sudden and large increase in surface reflectance will be detected as a cloud, a more subtle change will be detected as a variation of Aerosol Optical Thickness (AOT). This is the basis of our MACCS method, which of course is a little more complex than that.

 

So, to do that, we need to process time series of data, and we need several dates to get a nice convergence of results. That's why we had not shown any level 2 product from SPOT5 (Take5) yet. Now that 3 cycles of data have been processed, we have processed our first level 2A time series, selecting only regions with a nice weather. The processor worked well nearly at once (except for a "something.dat" file which had to be renamed "SOMETHING.DAT").

 

 

Lake Balaton Hungary

 

Pornic, France

 

The results are good (see the images of Lake Balaton, Hungary and Pornic, France, above). If you click on the images, you will see that the very thin plane contrails, circled in green, have been detected. The plane contrail shadows (circled in balck) were missed, but it is very difficult to detect such a faint signal. On the Pornic image the very thin cloud is well detected as well as its shadow. In both cases. A very thin cloud is missed in the south east corner, because this region was only seen on one image, and therefore the multi-temporal detection does not work. Not only the cloud detection works, but the atmospheric correction also looks fine.

So this is good news, we should be able to start operational production soon !

On Lake Balaton site, It is also amazing, to see how the vegetation changed in 10 days : on the first image, most of the forests were dark with no leaves, while they become bright... red on the second image. In the Pornic images, you may see two dark zones corresponding to two wetlands, and we should see the vegetation grow when the water retreats during summer. The forests are much more advanced than in Hungary, and highlight the difference between an Atlantic and a continental climate, and all this shows that Sentinel-2 will be a great tool to study vegetation phenology at a high resolution.

 

Good observers will also notice that the footprints of the SPOT5 images may change from one image to the other. This is the main issue we have had to deal with so far, but we think we have found a solution, and the footprints should be more stable from now on.

 

Quelques nouvelles de THEIA (LANDSAT 8, atelier de distribution)

LANDSAT 8

Oui, même l'Alsace était dégagée le 12 avril !

A force de parler de SPOT5 (Take5), il ne faudrait pas oublier que le centre de traitement MUSCATE du centre de données THEIA continue à traiter opérationnellement les données LANDSAT 8. Le rythme de production a même accéléré, puisque les données acquises par LANDSAT 8 du 1er au 15 avril sont déjà en ligne (depuis le 28 avril). Le délais de mise à disposition des données corrigées des effets atmosphériques et avec masque de nuages est donc compris entre deux et quatre semaines. Il serait possible de faire mieux, mais personne ne l'a demandé jusqu'ici. Ces deux dernières semaines ont permis d'amasser des images claires dans la plupart des régions !

Les données sont disponibles ici: http://spirit.cnes.fr/resto/Landsat

Serveur de distribution

THEIA prépare un nouveau serveur de distribution pour :

  • permettre une authentification centralisée pour toutes les bases de données THEIA,
  • offrir une interface toujours aussi moderne et à la pointe du progrès, mais encore plus pratique, avec la création d'un panier de téléchargement et la possibilité d'y envoyer d'un clic toute une série temporelle,
  • et bien sûr pour accueillir les données  SPOT5 (Take5).

Cette version devrait entrer en exploitation au cours du mois de mai (plutôt vers la fin), il est donc inutile de se lancer maintenant dans le développement d'un outil de téléchargement automatique des données qui serait vite obsolète, il est urgent d'attendre le mois prochain !