SPOT4 (Take5) : statistiques de couverture nuageuse sur un mois

=>

Nous avons reçu d'Astrium Geo toutes les images de niveau 1A de l'expérience SPOT4(Take5), acquises entre le 31/01/2013 et le 10/03/2013, qui ne sont pas entièrement couvertes de nuages. Nous ortho-rectifions ces images pour obtenir des produits de Niveau 1C. Il arrive cependant que la couverture nuageuse soit trop importante pour pouvoir fabriquer un produit de Niveau 1C

Toutes ces productions nous permettent de calculer des statistiques sur la proportion d'images nuageuses.

 

Proportion d'images produites au niveau 1A et au niveau 1C
Organisme Images acquises N1A produits N1C produits N1A (%) N1C (%)
CNES 324 184 157 56 % 49 %
JRC 54 29 27 53 % 50 %
ESA 84 41 34 49 % 40 %
NASA 48 26 26 54% 54%
CCRS 6 1 1 17 % 17 %

 

En moyenne, la moitié des images acquises sont inutilisables car entièrement nuageuses ou presque, et l'autre moitié des images (60*60 km2) contient assez de pixels clairs (au moins 15%) pour que l'ortho-rectification soit possible. Lorsque nous aurons produit les masques de nuages au Niveau 2A, nous pourrons en déduire, pour chaque pixel, le nombre d'observations claires par mois.
Nous n'en sommes pas là, mais nous avons constaté visuellement sur les acquisitions en Europe ou en Afrique du Nord,  que la totalité des pixels de ces sites ont été vus sans nuages au moins une fois en février, à l'exception de 3 sites : CAlsace, EBelgium, CTunisie (!). Pour le site Alsacien, il a fallu attendre le 4 mars, et pour le site Tunisien, le 10 mars. Enfin, seule une petite partie du site Belge a été vue, le 8 mars.

 

Nombre d'images acquises en février en fonction de leur taux de couverture nuageuse
Site nuages<10% 10%<nuages<50% 50%<nuages<80% Nuages>80%
Alpes 2 0 2 2
Alsace 0 0 0 6
Ardèche 1 1 0 4
Loire 1 0 3 2
Bretagne 1 0 1 4
Languedoc 0 2 2 2
Provence 2 3 1 0
SudmipyO 1 1 1 3
SudmipyE 1 1 1 3
VersaillesE 2 0 1 3

 

Le mois de février 2013 a été très nuageux en France, mais malgré cela, la répétitivité de 5 jours a permis d'observer la quasi totalité des sites au moins une fois en un mois, parfois davantage, mais pas toujours. Si SPOT4 n'était passé qu'une fois sur deux, seuls les sites Provence, Alpes et Versailles auraient été observés entièrement à coup sûr.

 

Ce résultat montre qu'il est absolument nécessaire de lancer les deux satellites Sentinel-2 à des dates très proches, afin de pouvoir assurer une utilisation opérationnelle et fiable des données. Il ne faudrait pas que les récentes réductions du budget de l'Union Européenne consacré à GMES/Copernicus conduisent à retarder le lancement du second satellite, réduisant la répétitivité de Sentinel-2 à seulement 10 jours pendant de longues années.

Posted under: En Français, Sentinel-2, SPOT4 (Take 5)

Tagged as: , , , ,

One comment

  • Adrien on 24/07/2017 at 11:12 said:

    Bonjour,

    Les statistiques publiées ici sont très intéressantes concernant l'utilisabilité des données Sentinel 2.
    Avez produit ce type de statistiques pour les autres mois de l'expérience SPOT4 TAKE5 ?

    Bien à vous,

Leave a Reply to Adrien Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>