La mission Sentinel-2 va vraiment bientôt fournir des données tous les 5 jours, partout !

=>

Mise à jour : L'ESA progresse rapidement, les acquisitions de toutes les terres ayant défilé sous S2B étaient disponibles sur PEPS le 12 Novembre.

 

La mission Sentinel-2, qui se compose de deux satellites jumeaux, S2A et S2B, a été déclarée opérationnelle par l'ESA au début du mois d'Octobre, même si chacun des satellites n'observait en fait que sur une orbite sur deux, sauf en Europe et en Afrique. Résultat, la répétitivité de 5 jours n'était disponible que sur ces deux continents, et passait à 10 jours ailleurs. Heureusement, dans le dernier Sentinel-2 mission status report, l'ESA a annoncé cette excellente nouvelle :

 

Sentinel-2A et -2B observent ensemble l'Europe, l'Afrique et le Groenland avec une répétitivité de 5 jours. Le reste du monde est observé tous les 10 jours. L'observation complète et systématique de toutes les terres tous les 5 jours sera obtenue quand la liaison EDRS deviendra opérationnelle. Ceci est attendu pour décembre 2017 à la fois pour S2A et S2B.

(image credit: ESA)

 

La "liaison EDRS" utilise un terminal laser embarqué sur S2A et S2B, qui envoie les données vers un satellite géostationnaire de l'European Data Relay satellite constellation. qui les retransmet vers une station de réception au sol.

 

 

Je vous laisse imaginer la précision de pointage nécessaire pour viser un satellite situé à 36000 km. C'est un systême fourni par le DLR (agence spatiale allemande) qui permet celà. Pour la petite histoire, une telle transmission de données par laser avait été réalisée pour la première fois sur SPOT4 (en 1999) par le CNES, en utilisant le système de communication PASTEL-SILEX. et le satellite GEO Artemis. Mais il s'agissait seulement d'une démonstration et pas d'un système opérationnel .

 

La phase opérationnelle commence déjà progressivement pour S2B ! Le système S2B a une panne (pour laquelle l'ESA ne fournit pas de détails), qui semble avoir été résolue ou contournée. Un grand merci donc aux équipes de l'ESA et du DLR pour nous permettre d'obtenir ces données attendues depuis longtemps. Ce sera un beau cadeau de Noël pour tous les utilisateurs intéressés par des données en dehors de l'Europe et l'Afrique.

Notre chaîne de traitement de niveau 2A, MAJA, ,qui utilise l'information multi-temporelle pour détecter les nuages et les aérosols, devrait aussi bénéficier de l'amélioration de la répétitivité et fournir des résultats encore améliorés (les produits de Niveau 2A issus de MAJA sont disponibles auprès du pôle thématique Theia.

 

Posted under: En Français, Sentinel-2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>