Tous nos voeux pour 2018 !

=>

Que cette nouvelle année vous apporte joie et bonheur, et pas seulement dans l'utilisation de séries temporelles !

 

Sans aucune originalité, ce début d'année est l'occasion de faire un petit bilan de l'année 2017. Voici, dans notre domaine, quelques uns des faits que je retiendrai :

  • la consécration du programme Copernicus, et des satellites Sentinel. Plus de 110 000 personnes se sont inscrites pour accéder aux données depuis 2015 !  A mon avis, ce succès est dû à la combinaison de plusieurs facteurs : les données sont gratuites et faciles d’accès, les observations sont répétitives, régulières et fréquentes sur le monde entier, et les données sont de grande qualité. Un grand bravo à l'ESA et à l'UE, sans oublier la contribution du CNES pour la qualité des images de Sentinel-2 et l'étalonnage de Sentinel-3.
  • le lancement du satellite  VENµS, le 2 août, enfin, avec 8 ans de retard ! Les difficultés rencontrées avec les données d'attitude du satellite sont maintenant résolues, et les acquisitions systématiques démarrent d'ici quelques jours. La distribution des produits, ce sera pour le printemps.
  • le lancement réussi du satellite Sentinel-2B au mois de mars et sa mise en production en juillet, puis le début des observations systématiques, tous les 10 jours, de tous les continents, depuis Octobre avec S2B. Pour S2A, c'est toujours une fois sur deux en dehors de l'Europe et l'Afrique.
  • La Sierra Nevada nevada en el dia de Navidad 2017. La Sierra Nevada enneigée le jour de Noel 2017, disponible sur ttps://theia.cnes.fr. La neige apparaît en bleu, nuage en blanc, et les terres sans neige en gris

  • Le démarrage de la production des données de niveau 2A de Sentinel-2 chez MUSCATE, pour le compte de Theia. Malgré les nombreuses difficultés de démarrage de ce système un peu trop complexe et difficile à maîtriser, les performances de production s'améliorent et de nouveaux produits vont être ajoutés progressivement cette année. C'est dores et déjà le cas des produits de couverture neigeuse.
  • la multiplication des plate-formes européennes censées faire concurrence à celles des des GAFA pour faciliter l'accès aux données. En Europe, le désordre règne, avec des initiatives foisonnantes mais visiblement peu coordonnées: nous avons le choix entre les plates-formes de l'ESA, les TEP (6 plates formes différentes !), le RUS de Copernicus,  bientôt les 5 DIAS (5 différents qui font la même chose), les collaborative Ground Segments à l'échelon national (comme PEPS en France). On ne peut que s'y perdre, et nos utilisateurs ne savent plus où aller chercher leurs données. L'une de ces solutions arrivera t'elle à s'imposer face à celles des GAFA ?
  • Animation of MAJA v1.0 and SEN2COR v2.4.0 cloud masks for a cloud free scene in the Middle East, . Cloud contours are outlined in green, shadows contours in yellow. Click on image to enlarge.

    le choix de l'ESA de produire des produits de niveau 2A sur le monde entier, avec le logiciel Sen2cor. Ce choix a été effectué sur la base d'une étude biaisée menée par l'ESA (voir les planches de conclusion). Les produits de Sen2cor ont pourtant une qualité bien moindre, tant au niveau de la détection des nuages que de la correction atmosphérique, particulièrement en terrain aride. Mais cette production occupera le terrain, les DIAS étant tenus de redistribuer les produits fournis par l'ESA. Les DIAS accepteront ils de prendre en charge la distribution des données issues des données de bien meilleure qualité issues de MAJA ? N'hésitez pas à leur en parler !

  • les 106 000 pages lues sur ce blog en un an

 

En 2018, je compte sur les nouveautés suivantes :

  • Pour Sentinel-2, au bout de deux ans et demi, le démarrage de la superposition des données avec points d'appuis, à 0.3 pixels près (contre 1.2 pixels actuellement, et encore, pour des données acquises sur la même trace). La performance actuelle revient à une résolution effective des séries temporelles réduite à 30m, comme Landsat. Il ne suffira pas de mettre cette superposition en production, il faudra aussi retraiter l'historique. J'entends dire que les données des deux premières années ne seront pas retraitées, j'espère que ce ne sont que des  rumeurs infondées. Au cas où, n'hésitez pas à manifester vos besoins auprès de Copernicus et de l'ESA.
  • Un centre de production MUSCATE enfin fiable (les problèmes ne viennent pas de MAJA), et dont les soucis arrêtent de meubler les colonnes de ce blog.
  • La mise à disposition des données issues de Theia sur au moins l'un des DIAS
  • Synthèse mensuelle de mars 2017 de la région agricole autour du Cap, en Afrique du Sud. Plus de 500 km de long. Résultat du projet Sentinel-2 agriculture.

     

  • La mise en production, dans MUSCATE, des synthèses mensuelles de réflectances de surface, avec la méthode mise au point au CESBIO, et le code développé dans le cadre de Sentinel-2 Agriculture.
  • La prise en main par Theia de la production des cartes d'occupation des sols sur la France (pour que le CESBIO puisse se concentrer sur la recherche...)
  • le démarrage de la production des données de Venµs

Bref, comme d'habitude, je râle un peu, mais l'évolution de notre domaine, particulièrement en Europe, reste impressionnante, et les données dont nous rêvions il y a 10 ans sont maintenant disponibles : l'année 2018 ne peut être qu'un grand cru !

 

 

Posted under: En Français, Landsat, Sentinel-2, THEIA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>