La neige du Haut-Atlas marocain vue par Sentinel-2 et MODIS

Il était une fois, un jeune thésard qui se promenait dans les montagnes enneigées du Haut-Atlas avec un groupe d’amis. Pendant que ces derniers s’amusaient à prendre des selfies avec la neige il pensait à un autre type de selfies ! Il pensait aux photos de la Terre prises par les satellites : ces images refléteront-elles la beauté de cet endroit ? Leur résolution spatiale permettra-t elle de reproduire les subtilités de l’enneigement dans ce massif escarpé ?

 

Photo du Haut Atlas marocain prise à Oukaimeden. L’enneigement varie fortement selon la pente et l’orientation du terrain.

Pour répondre à ces questions, notre thésard s’est connecté aux bases de données des fameuses agences spatiales (leurs propre Instagram) pour télécharger les selfies du Haut-Atlas. Côté NASA il est possible de télécharger librement des cartes d’enneigement dérivées des images MODIS. Côté ESA, le programme Copernicus fournit les données Sentinel-2 à partir desquelles il est possible de réaliser des cartes d’enneigement assez fréquente (par exemple avec la chaîne let-it-snow du Cesbio/Cnes)..

Voici une comparaison sur une période de deux mois entre les images de MODIS (250 m) et celle de Sentinel-2 ( 20 m.) Ces images sont en couleur naturelle : la neige reflète au maximum dans les 3 bandes visibles et apparaît blanche.

 

Comparaison des images MODIS et Sentinel-2 au Haut-Atlas marocain.

Cette série temporelle illustre bien la plus-value de Sentinel-2 pour distinguer les hétérogénéités de l’enneigement dues principalement à l’orientation des pentes. Les zones qui sont exposées au sud reçoivent plus d’énergie solaire que celles exposées au nord, ce qui accélère la fonte.

 

Les zones enneigées déterminées avec précision avec Sentinel-2 ( L'effet de l'exposition )

Nous pensons que les selfies de Sentinel-2 vont permettre d’améliorer notre connaissance de la ressource en eau contenue dans le manteau neigeux en particulier dans les régions de montagne semi-arides. Surtout avec le lancement du satellite Sentinel-2B qui doublera la fréquence de prise de selfies de ces zones ! La planète est vraiment coquette...

 

Crédits: twitter @Spaceagenda.

 

Posted under: Sentinel-2, snow-ice

Tagged as: , , , ,

6 comments

  • Hamza on 17/03/2017 at 12:24 said:

    Azul !
    Très bon article, les images sont bien prises.
    Bonne continuation thésard :)

  • Gérard on 17/03/2017 at 14:29 said:

    Très bien, bon travail. Un petit kml pour visualiser en 3D dans Google Earth ?

  • FERAUD on 17/03/2017 at 17:42 said:

    Super !

    mais, je rajoute un MAIS :

    la ressource en eau, pour l'eau potable, pour l'irrigation ou pour d'autres usages, c'est des m3 ou plutôt des millions de m3 d'eau, et en plus à la période où se situent les besoins.

    Je ne connais pas le sujet de thèse, mais il me semble que l'enjeu serait de passer de ces surfaces enneigées (ce qui est déjà très bien) à un potentiel d'écoulement dans les cours d'eau, de remplissage des barrages ou de recharge des aquifères.

    Je pense que pour çà il faudrait essayer de relier les surfaces enneigées à des données soit de hauteurs de neige (Météo-France a des données dans de nombreuses stations de montagne à un pas de temps il me semble hebdomadaire), soit de débits en rivière (la base Hydro fournit des débits quotidiens pour la plupart des cours d'eau). Et tout çà c'est gratuit ! (pour une fois ...)

    En tout cas, même si mon idée est compliquée, encore félicitations à tous.

    Jacques

    • BABA Wassim Mohamed on 23/03/2017 at 08:17 said:

      Merci pour votre intérêt.
      En effet le but de ma thèse consiste à faire cette liaison entre les surfaces enneigées et des données d'équivalent en eau qui réside dans le manteau neigeux ( Snow Water Equivalent SWE ) en utilisant des méthodes d'assimilation de données.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>