Les sites Venµs / Venµs sites

Here are the sites that will be observed by the long awaited French-Israeli satellite Venµs. Venµs will be launched this summer, and three months after launch, all the sites will be observed each second day from a constant viewing angle with 10m resolution and 12 spectral bands. Combined with Sentinel-2 and Landsat 8, a daily repeatitivity will almost be obtained.

Voici les sites qui seront observés par le satellite Franco-Israelien Venµs, attendu depuis si longtemps. Venµs sera lancé cet été, et 3 mois après le lancement, tous ces sites seront observés tous les deux jours, à 10 m de résolution et avec 12 bandes spectrales. En combinant les données de Venµs avec celles de Landsat 8 et Sentinel-2, nous approcherons même d'une revisite quotidienne.

See full screen

The final list of sites for SPOT5 (Take5)

After the preliminary list of sites issued last week, we are now able to release the final list of SPOT5 (Take5) sites, after CNES checked that the satellite is able to visit each of them every 5 days.

We had to do 5 changes compared to the preliminary list of sites. Three sites had to be removed because the density of sites was too high around them. We are very sorry for those of you who proposed these sites and were counting on using the data, we had technical constraints and choices had to be made. The unlucky sites are :
- Mariazell in Austria (but Eisenwursen site is now twice longer in compensation)
- KleinAltenDorf and BlackForest in Germany

 

2 sites have been moved slightly so that they can be merged in one segment of two images, with no need to move the mirror between them :
- Alsace and Mulhouse in France.
In the new file, we have added a colour code (and a comment provided by each site) which provides the observation day in the 5 days cycle. The 2nd of April should be a day 1 in the cycle, but it will have to be confirmed as it is only the nominal option. It will only be confirmed on the 3rd of April, after the orbit change operations have ended. From then on, you will be able to compute the observation days until the end of the experiment.

Here is the colour code :

  • Blue is day 1
  • Green is day 2
  • Red is day 3
  • Yellow is day 4
  • Pink is day 5
  • Black is Sodankyla site in Finland (which is observed every day except day 2)

A first look at SPOT5 (Take5) sites

=>

Update (March 19th) : the final list of sites has been released.

 

In November, ESA released a call for proposals to select the sites to be observed during the SPOT5 (Take5) experiment. 62 proposals were received, with more than 100 sites submitted. ESA appointed a committee to review the proposals, a first list of 110 sites was issued, including the sites proposed by CNES and ESA for their own projects. CNES did a first assessment of the possibility to acquire all these data, taking into account the motion speed of the mirrors, the memory and download capacity, the amount of time necessary to prepare the programming for each 5 days cycle in this special context, far from the nominal orbit.. Following these tests, CNES and ESA agreed to add 40 more sites in the list.

 

The final feasibility study for the 40 additional sites has started at CNES and should be completed by mid March. But, since we are only one month from the start of experiment, CNES and ESA decided to release it in its provisional state, so that users can get ready, especially if they intend to collect field data. This list is now available below. The likelihood of its feasibility is quite high, although a couple of sites might be cancelled, where the density of sites is high. We hope the proposers of the few sites which might not be kept finally will understand. Areas of Interest of concern are: Austria, the region near the French German border, and Luxembourg.

 

From now on, and until the start of the experiment next month,  all the ancillary data necessary to do the processing need to be set-up, which requires :

  • defining the footprint of the products.
  • finding reference image for the ortho-rectification, in the LANDSAT 8 data base.
  • finding digital elevation models for each site. SRTM will be used in the latitudes between -60 and +60, but elsewhere, we will have to find other data sources.
  • tuning the gains for the sites usually covered by snow, in order to avoid to saturate the snow.

La liste préliminaire des sites SPOT5 (Take5)

=>

 

Mise à jour (19 Mars) : la liste définitive des sites a été publiée


En Novembre, l'ESA a lancé un appel à propositions afin de sélectionner les sites qui seront observés au cours de  l'expérience SPOT5 (Take5). 62 propositions ont été soumises, pour un total de plus de 100 sites demandés. L'ESA a mis en place un comité pour analyser les propositions, et une première liste de 110 sites a été obtenue, contenant aussi des sites proposés par le CNES et l'ESA dans le cadre de leurs projets en cours. Le CNES a rapidement mené une première analyse de la faisabilité d'acquisition de ces sites, en prenant en compte la rapidité de dépointage des miroirs, la capacité de stockage de données en mémoire et la capacité de transfert au sol de ces données, ainsi que la durée nécessaire pour programmer les sites tous les 5 jours. A partir de ces tests, le CNES et l'ESA ont décidé d'ajouter 40 sites supplémentaires.

 

L'étude de faisabilité pour les 40 sites supplémentaires à démarré au CNES et devrait se terminer à la mi-mars. Mais à un mois du lancement, l'ESA et le CNES ont décidé de publier une liste préliminaire de sites, pour permettre aux utilisateurs de se préparer.  Cette liste est disponible ci-dessous.

 

La probabilité d'acquisition de la plupart de ces sites semble élevée, même deux ou trois d'entre eux courent le risque de devoir être  supprimés, dans des régions où la densité de sites demandés est élevée, comme par exemple en Autriche, autour du Luxembourg et près de la frontière Franco-Allemande. Nous espérons que les personnes ayant proposé ces sites comprendront nos difficultés dans le cas où nous ne pourrions pas les garder tous.

A partir de maintenant, et jusqu'au démarrage de l'expérience le mois prochain, nous allons préparer toutes les données auxiliaires, ce qui nécessite, pour chacun des 150 sites, de:

  • définir l'emprise des produis.
  • trouver des images non nuageuses de référence pour l'ortho-rectification dans la base de données des images LANDSAT (LANDSAT 8 de préférence).
  • trouver des modèles numériques de terrain pour chacun des sites. SRTM sera utilisé pour les latitudes entre -60° and +60°, mais nous devrons trouver d'autres sources plus au Nord..
  • changer les gains de programmation pour les sites habituellement couverts de neige, pour éviter de saturer la neige.

SPOT5 (Take5) se prépare

=>

Le projet SPOT5 (Take5), piloté par Sylvia Sylvander au CNES et Bianca Hoersch à l'ESA, avance bien. Voici quelques informations sur son calendrier :

  • le satellite finit sa mission opérationnelle le 31 mars.

Voici les traces du satellite SPOT5 pendant l'expérience Take5. En bleu, les traces du jour 1 du cycle (tous les 5 jours à partir du 5 avril), le jour 2 est en vert (tous les 5 jours à partir du 6 avril), le jour 3 est en Jaune, le jour 4 en orange et le jour 5 en Rouge. En France, l'orbite du jour 1 passe au dessus de Carcassonne.

  • la manœuvre de changement d'orbite devrait avoir lieu le 2 avril. Nous connaissons donc les traces du satellite pendant toute la période de prise de vue, grâce aux calculs de Jean-Marc Walter du CNES. Ce n'est pas exactement la même que cette de SPOT4 (Take5). Pour les chanceux qui participeront aux deux expériences, les angles seront donc un peu différents.
  • après la manœuvre, quelques jours de marge sont prévus pour vérifier que le satellite est bien sur la bonne orbite, et éventuellement corriger la première manœuvre.  Une première image sera rapidement acquise pour vérifier que toute la chaîne fonctionne, comme pour  SPOT4 (Take5).
  • Puis nous laisserons passer le week-end de pâques, et les premières acquisitions de routine seront programmées pour le 8 avril. Si quelque chose devait empêcher la manœuvre du 2 avril, nous serions conduits à retarder de quelques semaines le démarrage de l'expérience, mais c'est peu probable !
  • nous sommes en train de vérifier s'il est possible d'enchaîner les prises de vues demandées lors de l'appel à propositions. Des ajustements seront peut être nécessaires, et si nous manquons de chance, quelques sites devront être déplacés ou abandonnés.  Cette vérification demande beaucoup de  travail à F. Daniaud (de CS-SI, pour le CNES) : le satellite n'étant pas sur son orbite nominale, la programmation doit être faite manuellement, ce qui est très lourd puisque cette fois, nous allons acquérir plus d'une centaine de sites.
  • Des essais et simulations vont être menés au CNES (DCT/OP), pilotés par Martine Béhague, pour vérifier que toutes les opérations peuvent bien s'enchaîner.
  • les interfaces avec Airbus D & S (ex Spot Image) sont en train de se préciser
  • la préparation des logiciels de traitement a démarré, avec l'équipe THEIA du CNES, avec le support de Cap Gemini, et le CESBIO. Mireille Huc, au CESBIO, nous prépare une nouvelle version de la chaîne prototype MACCS qui saura prendre en charge SPOT5 (Take5).
  • Vincent Poulain (Thales-IS) développe des outils pour simplifier la préparation des sites. Pour chaque site, il faut définir l'emprise, préparer son MNT, trouver une ou plusieurs images de référence sans nuages pour l'ortho-rectification (LANDSAT 8 principalement), éventuellement les assembler, choisir la projection.
  • les études démarrent pour définir le serveur de distribution ESA-CNES

Plus que 2 mois avant le démarrage de l'expérience, nous n'allons pas chômer !

 

 

Quatre sites posthumes en France pour SPOT4(Take5)?

SPOT4 s'est éteint hier soir, le 29 juin 2013, après avoir consommé tous ses ergols pour réduire son altitude. Mais comme avec les grands compositeurs ou les grands auteurs, SPOT4 nous laisse déjà découvrir quelques œuvres posthumes :

Nous avons en effet la possibilité d'ajouter 4 sites supplémentaires à la liste des sites Take5 en France. Ces sites n'avaient pas été demandés initialement, mais ils ont été rajoutés automatiquement par le système de programmation, et ont été observés tous les 5 jours, comme les autres, en raison de contraintes de fonctionnement du satellite :

  • lorsque les deux instruments de SPOT 4 étaient utilisés, ils devaient fonctionner simultanément,
  • l'enregistreur de bord ne pouvait pas s'éteindre sur de courtes durées. Il fallait des donc acquérir des scènes de remplissage.

Grâce au mauvais temps en France, nous avons acheté moins d'images que prévu, et il nous reste quelques reliquats budgétaires. Ces données pourraient donc être commandées, à condition bien sûr qu'il y ait des utilisateurs pour s'en servir. L'emprise des quatre sites est fournie ci-dessous : n'hésitez pas à m'écrire si vous avez besoin de ces données, en m'envoyant (olivier.hagolle, cnes.fr) un fichier shape ou kml avec votre zone d'intérêt, ainsi qu'une courte description de vos travaux sur cette zone.

Choix des sites pour SPOT4 (Take 5)

(English Version)

Choisir les sites pour l'expérience SPOT4(Take5) ne fut pas de tout repos. Le délai de choix était très court, nous sentions que la demande serait forte, nous ne voulions pas être accusés de favoritisme et de copinage (et nous n'avons même pas accepté de cadeaux (1)).

 

Nous avons procédé de deux manières différentes pour les sites destinés aux laboratoires et organismes français d'une part, et pour les sites destinés aux agences spatiales d'autre part.

 

Emprise approximative des sites observés par SPOT4(Take5) en France et en Belgique

Pour les sites français, nous avons lancé un appel à proposition de sites, avec un délai de réponse très court (de l'ordre du mois), et c'est le comité TOSCA qui a procédé à la sélection. Cet appel d'offres a connu un grand succès, puisque 20 propositions ont été reçues, avec la participation de 81 laboratoires et organismes.

 

Les sites de SPOT4 (Take 5) en Afrique

Pour les sites internationaux, nous nous sommes rapprochés des agences spatiales ou de recherche impliquées dans le programme Sentinel-2, à savoir l'ESA, le JRC, la NASA ou le CCRS. Ici, l'accusation de copinage pourrait être retenue (mais nous n'avons pas reçu de cadeaux), nous n'avions pas le temps d'émettre un appel à proposition et de constituer un jury pour le choix. Cependant, la participation de ces agences implique de leur part une contribution financière pour l'achat des images de niveau 1A au fournisseur privé : Astrium Geo (anciennement Spot Image).

 

Bien évidemment, nous souhaitons que les images acquises pour l'expérience SPOT4(Take5) soient le plus largement diffusées. Les images seront donc disponibles pour toute personne en faisant la demande, pour une utilisation non commerciale dans le cadre de la préparation à Sentinel-2. Les demandes d'accès seront à adresser au Pôle Thématique Surfaces Continentales (PTSC)

(1) Par contre, maintenant que les sites sont choisis...